L'art du bonsaï

La pratique du yoga, du Qi Gong et du Tai chi chuan
ATELIERS
LES BONSAI
MIEUX VIVRE
LES TECHNIQUES
Réflexions méditatives
 

Être humain , arrête un peu ton bras,
Être humain, arrête tes pensées et écoute.
Écoute la voix de la nature, de la terre, du ciel.
Écoute ta voix intérieure,
celle qui te parle, mais que tu n’entends pas.

Regarde avec les yeux du cœur,
de l’émotion,
de la compassion,
de l’Amour.

Alors tu verras une autre réalité,
plus vraie, plus réelle,
celle qui transcende la vie et la mort.

Les choses n’auront plus la même valeur:
tu ne connaîtras plus la jalousie, l’envie, la peur.
Tu connaîtras la vraie beauté,
tu connaîtras la Vérité.

Cet arbre a été prélevé en forêt de Tronçais en 1990. Il doit avoir environ 35 ans.
Il est depuis formé par mes soins attentifs
.

Taille : 70 cm

 

L’être humain, mécanisé, industrialisé, motorisé, les yeux rivés sur ses écrans, se déplaçant sur une terre bétonnée, cimentée, martyrisée, a perdu le contact sacré qu’il entretenait jadis avec la nature. Quel miracle pourrait lui ouvrir le cœur à la simple réalité de la vie ? Dans beaucoup de religions anciennes, de nombreux cultes sont rendus aux arbres, considérés comme sacrés. Le plus vénéré d’entre eux est l’arbre cosmique. Il est l’axe autour duquel s’ordonnance l’univers, naturel comme surnaturel, physique comme métaphysique. Il est aussi l’agent privilégié entre les 3 mondes : les souterrains et les abysses, la surface de la terre et le ciel, manifestation par excellence de la présence divine. Depuis l’origine, le destin des hommes est associé à celui des arbres. Malheureusement, il ne reste plus grand-chose de ce véritable système cosmologique unificateur mais non réducteur, transmis par les traditions de siècles en siècles, de civilisations en civilisations. "En isolant l’homme de la création, l’humanisme occidental l’a privé d’un glacis protecteur. À partir du moment ou l’homme ne connaît plus de limite à son pouvoir, il en vient à se détruire lui-même." (Claude Lévi-Strauss). En effet, en coupant l’être du sacré et de la création, la vision actuelle, déterministe, mécaniste, réductionniste à la seule réalité objective scientifiquement vérifiable a effacé le sacré et le divin au profit exclusif du profane et du quotidien. Le bonsaï, timide et généreux, peut, à sa manière, aider l’être humain à retrouver cette dimension perdue et à reconsidérer sa place dans la nature.

 
chenmen chine traditionnelle - eurasie - lesclefsdutoucher - naturosanté - reiki - Shiatsu